Sans contact, la chute

Je suis danseuse, je suis cas contact.
Je suis un cas, je travaille en contact.
Je contacte la danse, je contacte les corps.

Cas ? Situation particulière résultant d’un concours de circonstances.
Circonstances ? Le contact.
Concours de circonstances ? Prendre un chemin, à un instant menant au contact.

Cas ? Du latin Casus, chute, puis hasard. Cadere, tomber.

chute escalier ld.JPG, oct. 2020

Chuter. Si je suis Cas je peux toujours chuter. Ainsi, sans contact, en danse, demeure la chute.
Résultat d’un élan, d’un déséquilibre, d’une impulsion.
Ça fond, ça dégouline, ça casse, ça lâche, ça chavire, ça surgit, ça faille ou ça défaille, ça s’envole, ça s’abat, ça s’effondre, ça chute.
Jamais une fin. Toujours un passage, un rebond, un pic, un ressort, un calme, une pause.

chute canapé ld.JPG, oct. 2020

Sans élan vers l’autre, un élan vers le haut, précipité vers le sol dans l’échec de l’envol.

chute arrière escalier ld.JPG, oct. 2020

chute arrière atelier ld.JPG, oct. 2020

chute couloir ld.JPG, oct. 2020

Sans contact, pas d’envol, demeure l’élan et reste la chute.

Crédits ©LesEditionsVagues

Commentaires

#1

sappy

10/16/2020, 11:25

Bravo !

#2

John P.

02/15/2021, 06:42

Just wanted to ask if you would be interested in getting external help with graphic design? We do all design work like banners, advertisements, photo edits, logos, flyers, etc. for a fixed monthly fee.

We don't charge for each task. What kind of work do you need on a regular basis? Let me know and I'll share my portfolio with you.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://curieuxmouvement.tinad.fr/trackback/1112

Fil des commentaires de ce billet